Présentation

Les Merlus Ultras sont un groupe de supporters du FC Lorient, indépendant vis-à-vis de ce dernier puisque ne recevant aucune aide financière, s’auto-finançant principalement grâce aux membres et au matériel mis en vente. Nous ne devons donc rien au club en retour si ce n’est notre amour, lorsque des critiques sont ainsi à formuler elles restent cohérentes. Notre objectif est clair : toujours poursuivre notre développement afin de transformer petit à petit les spectateurs lorientais en supporters de leur club.

Devise : « On a voulu notre mort, nous n'en ressortirons que plus forts »

Créé officiellement en décembre 1995, le groupe conserve le mode de fonctionnement d'une association loi 1901, c'est à dire avec un directif ou bureau de trois ou quatre personnes (président, secrétaire, trésorier et un vice-président), s'élargissant généralement avec quelques responsables auxiliaires (animation/tifos, fanzine, multimédias, matos/vente, Jeune Garde, Vieille Garde).


Notre mentalité, « KAOTIK'GROUP », parfois bâché au stade, s'articule autour de plusieurs valeurs :

- L'attachement à la Bretagne (« CELTIC SPIRIT »), qui reste pour beaucoup d'entre nous un pays plus qu'une région, refusant ainsi tout symbole patriotique français mais aussi politique, de quelque bord que ce soit, le groupe n'étant pas une organisation ni un moyen de porter des revendications politiques. Le racisme n'aura en aucune manière sa place en tribune, pour notamment court-circuiter une vieille rumeur colportée par le LFS nous présentant comme des « fachos » potentiels.

- Un seul club supporté, ça peut paraître idiot de le rappeler, mais ça ne peut faire de mal... hors de question de voir en tribune du matos à l'effigie d'un autre club que le FCL.

- La revendication de la mentalité ultra', issue des tribunes italiennes, elle consiste à supporter activement son club, dans les bons comme dans les mauvais moments (tant que les joueurs mouillent le maillot), par des chants (lancés par le meneur en bas de tribune appelé « capo ») et des tifos (gestuelles ou animations à partir de feuilles, voiles, drapeaux, étendards/calicots, fumigènes), à domicile comme à l'extérieur, la culture du déplacement étant primordiale. Les groupes à tendance ultra sont les moteurs dans les tribunes des stades, et une rivalité «saine» découle dans le fait d'essayer de surpasser le groupe ultra du club adverse d'un soir. L'honneur du groupe est de plus symbolisé par la bâche, domicile ou extérieure, qui doit être défendue de quelque manière que ce soit.

- Face à la répression organisée par les institutions policières et judiciaires de l'état et la LFP complice, que l'on dénonce en refusant la criminalisation des supporters, la solidarité entre les membres du groupe doit être plus forte.

- Notre vision du football comme sport populaire et festif auquel participe les supporters fidèles à leurs clubs, en critiquant les dérives commerciales soutenues par la LFP, contre l'instauration du « foot business » qui fait perdre l’intérêt de ce sport et la passion qui en découle, le foot n'est pas une marchandise!